• Exclusivité web !
Domaine Tour Boisée "Bel Serrat Viognier" IGP Coteaux de Peyriac Blanc 2019
Domaine Tour Boisée "Bel Serrat...
Domaine Tour Boisée "Bel Serrat Viognier" IGP Coteaux de Peyriac Blanc 2019
  • Acquise

Domaine Tour Boisée "Bel Serrat Viognier" IGP Coteaux de Peyriac Blanc 2019

11,00 €
En stock
  • Acquise
TTC
Couleurs
  • blanc
Volume
Millésime
Appellation

IGP Coteaux de Peyriac

Cépages

Viognier

Démarche environnementale

Acquise

  • Acquise
Fruité

 

Cépages

Viognier

Élevage

Cuve

Vinification

Pressurage direct de la vendange, léger débourbage par
stabulation à froid, puis fermentation de 12 à 18 jours à
température modérée, entre 17°C et 22°C. L’élevage de cinq
mois sur lies fines apporte un fruité délicat et son volume en
bouche est marqué par la minéralité. Pas de sucre résiduel.

Agriculture Biologique

Agriculture Biologique

Palmares

Histoire de la Cuvée

La vigne a 7 ans et se compose de trois variétés de viognier provenant de condrieu. plantée en collaboration avec la chambre d’agriculture, nous étudions le comportement du viognier sur des parcelles vierges conduites en agriculture biologique. 2019 est la première récolte avec 30 hl.

Accords Mets & Vins

Il conviendra à l'apéritif, aux poissons grillés, aux fromages de chèvre...

Dégustation

Un nez de pêche et de fleurs printanières s’ouvre sur une bouche élégante aux notes de poire.

Température de Service

9 / 10°c

Potentiel de Garde

1-2 ans

Démarche environnementale
Acquise
Appellation
IGP Coteaux de Peyriac
Fruité
3
Cépages
Viognier
Pas d'avis

Domaine la Tour Boisée

Domaine la Tour Boisée Le Domaine Familial Le Domaine familial a été constitué dans les années 1826 et développé par des générations successives «très accrochées» au terroir de Laure Minervois. Domaine La Tour Boisée, situé à 25 kilomètres à l'est de Carcassonne, se compose aujourd'hui de 82 hectares de vignoble et d'un millier d'oliviers, culture relancée en 1990. Depuis 1982, Marie-Claude, fille du domaine, a repris avec Jean-Louis, lui-même descendant d'une longue lignée de vignerons, la destinée du vignoble ; et déjà la génération suivante, Frédérique et son mari Jean-François, est partie prenante. Dès le commencement nous n'avons eu de cesse, après avoir pris soin de conserver les vieux vignobles dans les plus beaux terroirs, d’affiner notre encépagement. Il en résulte aujourd'hui une gamme complète tracée depuis le parcellaire. Pas de suivi des plans d’encépagement régionaux, nous ne rentrons pas dans le rang ! Nous sommes à la fois régionalistes et ouverts sur le monde. Pour le plaisir d’échanger ! Certains cépages ont aiguisé notre curiosité, parfois extérieurs, aucun ne nous a déçus. Nous les avons adoptés comme les nôtres. Quant aux cépages autochtones, c’est leur histoire que nous vous racontons ici et poursuivrons car nombreux sont encore les cépages délaissés… C'est à la Tour, rescapée de la fortification du village (XIIème siècle), à présent située dans le jardin, que le Domaine doit son nom. Agriculture biologique Premier préambule ! Il y a dans « l’attitude » bio, des points bénéfiques qu’il est important de mettre en lumière. Un en particulier, auquel personne ne pense, c’est le rapprochement de l’homme à la nature. L’homme-vigneron-paysan est amené à redevenir un grand observateur, il doit à nouveau raisonner, à nouveau découvrir. Ceci change tout. Second préambule ! Nous sommes donc amenés à mesurer toutes les interactions de cette belle plante dans son milieu. N’ayant jamais, pour notre part, quitté l’environnement naturel, les choses ont été simples et évidentes, et notre choix de faire valider notre travail, par le biais de contrôles et d’audit, sans inconvénients. Qu’on ne vienne plus mettre en doute le fait que la culture biologique présente un avantage énorme pour la santé ! L’activité biologique des sols reprend vie, notre fruit est plus solide, la plante se défend mieux à présent qu’elle a repris possession de son immunité. Par voie de conséquence, elle est moins vulnérable au stress hydrique, l’échange entre le sol et les racines reprend de la vigueur, les sous-sols se reconstituent, les équilibres acides sont retrouvés et la maturité physiologique est atteinte sans encombre. Cette maturité est le moment où nous jugeons le grain gustativement mûr, sans verdeur, même en croquant la pellicule jusqu’au cœur. Le raisin est alors souple, mais tendu, c’est le moment de cueillir ! Naturellement, le profil des vins a évolué, nous avons gagné un point d’acidité et perdu un point d’alcool : les vins ont acquis davantage d’élégance, sont plus classieux, plus fins. La perception du fruit est nette qui en amont a donné ce vin. Les conditions sont en place pour laisser s’exprimer le terroir ! Un paysage remarquable Aux sources du terroir ... Des paysages remarqués dès le Moyen Age. Le paysage remarquable de Laure Minervois était cité dans les textes anciens des pèlerins de St Jacques de Compostelle qui notèrent "les collines de Laure".Laure est un terroir majeur de l'ouest Minervois, un paysage identitaire de l'appellation. Notre intuition était donc juste et trouve son sens avec l'étude approfondie des sols et la naissance du terroir : la perception ancienne de lieux privilégiés pour chaque cépage, Syrah en zone fraîche, Grenache en zone de sable argileux plein sud, etc. Reliefs de micro-climats riches et variés. C'est ainsi que notre vignoble, du nord au sud et d'est en ouest, jouit de sols où la proportion des grès et des argiles varie et se prête, selon les endroits, à l'ensemble des cépages choisis. Le relief, altitude variant de 80 à 220 m d'altitude, et la distance qui les sépare, pouvant aller de 2 à 7 km, ont créé les conditions de micro-climats protégeant le vignoble du déploiement des maladies - effet renforcé par un vignoble communal planté à 30% de l'espace total, le reste étant formé de bois, de landes et de garrigues - et permettant la cueillette de chaque cépage au moment précis de sa pleine maturité. C'est de cette bio-diversité que le vin tient ses fragrances. Elément indissociable du terroir, le climat s'illustre par quelques particularités issues des paysages. En effet les statistiques prouvent que depuis 40 ans, Laure est l'endroit le plus sec du département, où le rapprochement entre Montagne Noire et Corbières est le plus étroit, comme un étranglement. Peu d'influence océanique, seuls les "resquit", en patois local, nous parviennent, c'est-à-dire les restes de pluies venues de l'Atlantique. Quant à la Méditerranée, nous sommes au bout de l'influence du Golfe du Lion : le vignoble bénéficie néanmoins des effets positifs de l'humidité sur les parties aériennes de la plante. Enfin, la romanité est omniprésente, le Minervois tient son nom de Minerve, elle-même nommée ainsi par les romains. Le Mausolée romain du IIIème siècle (dominant la vigne de Malbec), photo ci-contre, est l’un des nombreux vestiges, outre les sept villas romaines, retrouvés sur la commune de Laure. Lieu de passage, lieu d’installation depuis les temps anciens, Laure est une terre de rencontre et d’échanges perpétués dans un esprit d’ouverture, peut-être même d’avant-garde ! Site web : www.domainelatourboisee.com
Produit ajouté à la liste d'envie
Produit ajouté à la comparaison

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer l'expérience utilisateur.